Blog de l'association "Les Chemins Creux" de Mûrs-Erigné

Nouveau

SAINT-LAMBERT DU LATTAY, le 16 mars 2018

Bordé au nord par le Layon et à l’est par l’Hyrôme, le territoire de Saint-Lambert du Lattay est essentiellement consacré à la vigne, soit 765 ha sur les 900 ha de surface agricole. La vallée de l’Hyrôme, très encaissée, constitue l’un des lieux de promenade les plus pittoresques de cette ancienne commune de Maine-et-Loire qui, désormais unie à Saint-Aubin de Luigné, forme avec cette dernière la nouvelle commune de Val du Layon.

Ci-dessous, quelques photos des « petite et moyenne marches »:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On trouvera de nombreuses informations sur le site du village de Saint-Lambert du Lattay (cliquer sur ce lien)

VISITE DU COURRIER DE L’OUEST (made in Angers), le 13 mars 2018

« Tournez, tournez, rotatives… », ces mots de la chanson de Guy Béart sont certainement revenus à l’esprit de nos marcheurs des Chemins Creux qui, ce soir-là, ont effectué une petite marche nocturne dans les immenses locaux du quotidien le plus lu en Anjou, le Courrier de l’Ouest.

Guidés par de jeunes hôtesses, ils ont ainsi pu comprendre le déroulement complet de la fabrication du journal, depuis la salle de réunion des chefs de rédaction jusqu’au hall d’expédition, en passant par la grande salle « open space » des journalistes, puis le sous-sol contenant les énormes rouleaux de papier et surtout l’impressionnante rotative, un monument de 12 m de haut et 30 m de long, pesant 600 tonnes et débitant, dans un fracas assourdissant, 75000 exemplaires par heure!

En bref, une visite plus qu’instructive qui permet de se rendre compte que, derrière les belles pages imprimées en quadrichromie, il y a une incroyable chaîne de personnes et de machines qui, du correspondant local au porteur du petit matin, font tout pour que le moment où vous mettez vos biscottes sous la dent soit encore meilleur.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En complément, visitez aussi le site du journal:

Le Courrier de l’Ouest

VISITE DE L’ASINERIE (made in Angers), le 14 mars 2018

Autre visite des Chemins Creux dans le cadre « made in Angers », l’asinerie du dolmen à La Meignanne.

Une visite très originale. Accueil chaleureux. Le propriétaire élève une quinzaine d’ânes et il nous a présenté les différentes espèces que l’on peut trouver en France : l’âne de Normandie et du Cotentin (avec une croix de St André sur le pelage de son dos ), l’âne grand noir du Berry ; il existe 5 autres espèces qu’il ne possède pas (l’âne du Poitou, par exemple).

Dans un 2è temps, il nous a fait déguster un délicieux lait d’ânesse (une première pour la plupart d’entre nous ! ). Ce lait est léger, très doux et sert surtout à la fabrication de produits cosmétiques.

On peut emmener nos petits-enfants : les ânes sont très dociles et des promenades sont organisées. Consultez le site : www.asineriedudolmen.fr

On peut aussi voir un très beau dolmen bien conservé : le dolmen de Fessine qui date de 5000 ans avant Jésus-Christ .

Ce diaporama nécessite JavaScript.

VISITE DU CHÂTEAU DE BRIANÇON (made in Angers), le 15 mars 2018

 

Vingt-deux personnes des Chemins Creux sont allées au  château de Briançon à Bauné, dans le cadre « made in Angers ».

Ce château des 17 et 18è siècle entouré d’un parc de 10 ha est la propriété de l’association «  la Résidence Sociale » depuis 1941. L’établissement était alors destiné à l’accueil d’enfants en difficultés et depuis 1961 il héberge des enfants en situation de handicap.

En 2013, l’association a développé un nouveau projet pour faire vivre autrement cette belle propriété. Aujourd’hui, c’est 4 grandes activités :

  • Un institut médico-éducatif pour enfants et adolescents déficients intellectuels avec
  • Un hôtel dans le château avec 14 chambres de standing.
  • Un village d’artistes dans les dépendances.
  • Une activité événementielle .

Nous avons été chaleureusement accueillis par Mme Derouet qui nous a fait une excellente présentation et a répondu à toutes nos questions.

Nous avons visité les locaux de l’IME, ludiques et conviviaux.

Nous avons également visité l’hôtel avec ses chambres spacieuses et confortables affichant un excellent rapport qualité prix ; une adresse à conseiller.

En conclusion, le château de Briançon mérite la visite.

Dates à retenir : Portes ouvertes au château de Briançon   Samedi 7 avril après-midi et Dimanche 8 avril toute la journée : visites, exposition …

COUTURES, le 23 février 2018

Rattachée à la nouvelle commune de Brissac-Loire-Aubance depuis décembre 2016, Coutures compte un peu plus de 500 âmes. Son bourg est situé au bord d’une large cuvette agricole dont elle tire son nom, celui-ci provenant du latin culturae qui signifie « terres fertiles ». D’ ailleurs, le village a longtemps été désigné sous le nom de « Pays des artichauts », mais aujourd’hui, cette production est plutôt orientée vers l’industrie pharmaceutique, en raison des propriétés diurétiques de ce légume.

Fouettés par une bise glaciale, heureusement tempérée par un soleil radieux, nos marcheurs ont donc, ce vendredi, parcouru quelques uns des chemins de cette grande plaine cultivée ou bien, au gré de leur circuit, ils ont pris un peu de hauteur en gravissant les coteaux vinicoles, du côté du hameau de Raindron. Belles demeures de tuffeau, habitations troglodytiques, le lavoir de Coutures, le moulin du Patouillet ou l’imposant château de Montsabert faisaient partie des curiosités jalonnant l’un ou l’autre des itinéraires.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Coutures et ses environs se dévoilent dans plusieurs pages d’internet:

Histoire et patrimoine de Coutures (office de tourisme de Saumur)

Le château de Montsabert

Le moulin de Patouillet

MÛRS-ERIGNE, le 15 février 2018

Après le loto-galette du mois de janvier, un deuxième temps fort de cet hiver a marqué notre association: le traditionnel vin chaud. Et cette année, cette réunion amicale a pu avoir lieu, sans qu’aucune espèce d’alerte orange ou rouge ne vienne l’en empêcher, contrairement à l’an passé où une tempête s’était invitée le jour même.

Donc, ce sont environ 155 personnes qui ont lacé leurs chaussures de randonnée sur le parking Jean Carmet pour aller arpenter les sentiers de notre belle commune. De la Roche de Mûrs à Grand Claye, en passant par le parc Saint-Pierre, les lieux pittoresques ne manquent pas à Mûrs-Erigné, même s’il a fallu éviter les bords des rivières, ceux-ci étant souvent impraticables en raison des crues récentes.

A l’issue de leurs marches, les trois groupes se sont retrouvés dans la grande salle Jean Carmet pour déguster un succulent vin chaud dont Marie-Claude a le secret, ainsi que de savoureux cakes, rochers et autres tendresses angevines, préparés avec un savoir-faire professionnel par Paul, Pierre et Michel. Merci à eux, pour ces délicieuses gourmandises et pour ce sympathique moment de convivialité.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

SOULAINES, le 9 février 2018

C’est un paysage encore marqué par les abondantes chutes de neige des jours précédents que nos marcheurs ont eu l’inhabituel plaisir d’arpenter ce vendredi malgré une météo peu encourageante en début d’après-midi mais qui, au final, s’est révélée plutôt clémente.

Ainsi, entre trente et quarante personnes sont venues retrouver les sentiers de notre voisine Soulaines qui, avec ses coteaux et ses vallons entourant l’Aubance et sa forêt de Noizé, jouit d’un environnement naturel particulièrement agréable. Qui plus est, les circuits proposés ont permis de découvrir ou de revoir certaines belles propriétés magnifiquement restaurées comme le château de Noizé ou celui de la Cressonnière situé sur le territoire de Mozé sur Louet mais en limite de Soulaines et de Mûrs-Erigné.

Cliquer sur la flèche pour lancer la vidéo.

Devant le château de la Cressonnière from cheminscreux on Vimeo.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour agrandir l’image sur votre écran d’ordinateur, faire un clic droit sur la photo puis un clic gauche sur « Afficher l’image ».

A lire, bien au chaud:

L’histoire de Soulaines

Le château de la Cressonnière (patrimoine de Mozé sur Louet)

Le château de Noizé (patrimoine de Soulaines)

BEAULIEU SUR LAYON, le 2 février 2018

Ce n’est sans doute pas un hasard si le village de Beaulieu sur Layon porte son nom car, avec sa forêt, sa rivière, ses coteaux, et ses points de vue, le visiteur ne peut être que charmé par l’endroit. D’ailleurs, ce n’est pas la seule commune à jouir de ce patronyme puisqu’on en compte au moins quinze dans toute la France, sans parler de celles des autres pays comme le Royaume Uni, toutes réunies dans une même association, l’Alliance des Beaulieu de France …et de tous pays.

En ce début de février, les Chemins Creux ont donc choisi de s’aérer dans notre Beaulieu angevin et le soleil brillait même au-dessus de leurs têtes, tout au moins au moment du départ des marches. La commune étant doté de nombreux chemins de randonnée, ils n’avaient que l’embarras du choix pour trouver un parcours et cette fois-ci, deux  groupes se sont dirigés vers la forêt et le vignoble, le troisième est descendu jusqu’au bord du Layon.

Outre ses paysages, le village possède aussi un patrimoine bâti que certains de nos marcheurs ont eu la chance d’admirer en passant à côté, tels la Mairie, ancien Prieuré du XVII ème siècle, la maison Gouin avec ses pans de bois du Moyen-Age ou la chapelle romane Notre Dame de Beaulieu, datant du XII ème siècle.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Des pages à consulter sur Internet:

Le patrimoine de Beaulieu sur Layon

L’Alliance des Beaulieu de France…et des autres pays

 

CHEMELLIER, le 26 janvier 2018

Adossé aux premières buttes du massif forestier de Milly, le village de Chemellier domine un large espace de champs ouverts révélant une terre très fertile, notamment pour la culture de l’échalote. Sa population a longtemps vécu dans des habitats troglodytiques dont on voit encore les vestiges çà et là, et ce n’est qu’au XIXème siècle qu’elle s’est concentrée dans le bourg actuel. Aujourd’hui elle s’élève à environ un millier d’habitants.

Ce vendredi, nos marcheurs ont arpenté des paysages plutôt paisibles, très aérés dans la plaine ou au contraire assez fermés sur les coteaux boisés. Au gré de leur parcours, ils ont eu l’occasion d’approcher certains éléments de patrimoine comme la maison seigneuriale du Grand Sazé flanquée d’une tourelle, le dolmen de la Pierre couverte à l’orée du bois de Moulin Piau ou près de la mairie, un très beau lavoir à impluvium dont les toitures disposées autour d’un bassin rectangulaire recueillent l’eau de pluie grâce à une inclinaison spécialement calculée pour cet effet.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ci-dessous ces quelques liens vous permettront dans savoir plus sur l’histoire et le patrimoine de Chemellier:

Histoire de Chemellier (office du tourisme de Saumur)

Le lavoir de Chemellier

Le Grand Sazé

LOTO-GALETTE, le 25 janvier 2018

Comme chaque année au mois de janvier, les Chemins Creux se sont réunis dans la grande salle Jean Carmet pour passer un bon moment de convivialité à l’occasion de leur traditionnel « loto-galette ».

176 adhérents ont participé à ce grand jeu festif où chacun a pu vibrer avec plus ou moins de fébrilité en entendant Jean-Louis égrener avec cérémonie les numéros que Jocelyne tirait de sa sphère magique. A chaque partie, des ah! ou des oh! ont retenti dans la salle lorsqu’une main se levait pour annoncer une, deux ou trois lignes complètes. C’est que le feu en valait bien la chandelle car de magnifiques lots étaient en jeu: soit un panier garni, soit un nettoyeur de vitres, soit un cuiseur de riz avec une corbeille de fruits bucoliques pour les quatre premières parties et pour la dernière partie un seul lot: un voyage gratuit avec restaurant à Port Navalo, organisé par l’association en avril prochain.

Le hasard a fait cette année que deux personnes ont obtenu, dans la dernière partie, leur carte complète avec le même numéro et c’est donc deux voyages gratuits qui ont été gagnés. Il s’agit de deux chanceuses: Marie-Claire Beauclair et Lucette Guyon à qui nous adressons toutes nos félicitations ainsi qu’aux autres gagnants des parties précédentes.

Si tous n’ont pas gagné, tous ont pu déguster une savoureuse part de galette accompagnée d’un verre de cidre ou de Coteaux de l’Aubance, ainsi qu’un délicieux petit chocolat. Bref, ce fut un bel après-midi de détente de d’amitié qui complète avec bonheur les habituelles marches du vendredi après-midi.

Ce diaporama nécessite JavaScript.