Blog de l'association "Les Chemins Creux" de Mûrs-Erigné

Archives de décembre, 2017

CHALONNES, le 22 décembre 2017

Ce vendredi, à deux jours du réveillon de Noël, le ciel est bien bas, tout est gris et ruisselant d’humidité. A Jean Carmet, nous ne sommes que trois à vouloir folâtrer un peu dans la campagne de Chalonnes. On y va quand même et sur le parking de la piscine, nous retrouvons nos compagnons de marche. Ils ne sont pas très nombreux, à peine une trentaine, mais tous ont envie de prendre un bon bol d’air avant de se plonger dans les ambiances gourmandes des fêtes fin d’année.

Eh bien, personne n’a regretté d’être venu cet après-midi-là, car finalement le ciel s’est montré très clément, à peine une petite bruine vite dissipée, la température s’est révélée d’une douceur inattendue et puis, ce n’est pas une surprise, Chalonnes, ses coteaux et son bord de Loire, de toute façon, valent bien le déplacement.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour mieux connaître Chalonnes et son histoire, on pourra consulter la page suivante du site de la ville:

L’histoire de Chalonnnes

 

 

 

 


SOUCELLES, le 15 décembre 2017

Niché au bord du Loir qui forme au sud la limite de son territoire, Soucelles dispose d’une campagne agréable avec de larges prairies et de grands bois. Mais attention, lorsque l’on prévoit un circuit près de la rivière, il peut y avoir une mauvaise surprise, surtout en cette saison. C’est ce qui est arrivé ce vendredi aux organisateurs de certaines marches qui ont dû changer au dernier moment leur itinéraire en raison d’une montée rapide des eaux, rendant impossible le cheminement au bord du Loir. Néanmoins, aux Chemins Creux, on a toujours un plan B dans la poche, et donc nos valeureux marcheurs ont quand même pu emprunter des voies sûres ne nécessitant pas le port de bottes ou de cuissardes.

Nos « grands marcheurs » ont été intrigués sur leur parcours par un curieux monument, mi temple grec, mi tour médiévale avec hourd. Il s’agit du fameux pigeonnier de Soucelles qui faisait partie du domaine du château jusqu’à ce que la commune le rachète en 1994. Inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, sa restauration suscite une controverse comme on pourra le lire ci-dessous dans un article du Courrier de l’Ouest daté de février 2016.

Le Pigeonnier de Soucelles

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ci-dessus, photos de la « petite marche » et de la « grande marche »

Pour en savoir plus sur l’histoire de Soucelles et son pigeonnier, consulter les pages suivantes sur Internet:

L’histoire de Soucelles

L’histoire du pigeonnier

La restauration du pigeonnier

La querelle autour d’un pigeonnier

 


SAULGE L’HÔPITAL, le 8 décembre 2017

Le village de Saugé l’Hôpital qui compte un peu plus de six cents âmes a intégré la nouvelle commune de Brissac Loire Aubance depuis le 15 décembre 2016. Son territoire s’étend surtout à l’est de la route principale, l’ancienne commanderie des Templiers et sa chapelle du 12ème siècle, pourtant situés quasiment dans le bourg, faisant partie de la commune voisine de Luigné (elle aussi commune déléguée de Brissac Loire Aubance).

Comme l’ont constaté nos marcheurs, le relief autour de Saulgé l’Hôpital est peu accentué et les chemins pas très creux. C’est plutôt à travers un damier de vastes champs s’étendant à perte de vue qu’ils se sont dégourdi les jambes ce vendredi, mais tous les paysages ont leur charme, pourvu que l’on sache les regarder.

Malgré une toute petite averse de pluie mêlée de grésil en fin de parcours, du moins pour une partie d’entre eux, ils ont pu profiter d’un ciel relativement clément et s’emplir les poumons d’un air vivifiant avant de rentrer à la maison.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour en savoir plus sur la Commanderie des Templiers de Saulgé, consulter la page suivante:

La Commanderie de Saulgé l’Hôpital


ANGERS-ETANG SAINT-NICOLAS, le 1er décembre 2017

C’est une belle promenade autour de l’étang Saint-Nicolas que se sont offerte nos marcheurs cette semaine, même si le temps était un peu frisquet. Creusé par le conte d’Anjou Foulques Nerra au Xème siècle pour l’exploitation du schiste, ce plan d’eau est aujourd’hui intégré dans de magnifiques parcs semi-naturels (parc de Belle Beille, parc de la Garenne, parc des Carrières, parc de la Haye). L’ensemble occupe une surface de plus de112 ha et constitue un trait d’union remarquable entre la ville et la campagne.

Le long de leur parcours, nos randonneurs ont ainsi contemplé une large palette de paysages allant des falaises des anciennes carrières aux zones humides de la « queue du lac », en passant par des landes, des pentes boisées ou des futaies, le tout en arpentant des allées impeccablement entretenues. Nos amis de la « grande marche » ont même poussé le goût de la diversité en se payant une petite incursion dans la campagne verdoyante de la Meignanne, de quoi satisfaire l’envie de sortir des sentiers battus.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour compléter votre marche, consultez les pages suivantes:

Les parcs Saint-Nicolas

L’étang Saint-Nicolas